Works of Art Restorations

            Bronze - Copper - Tin

                 Zinc - Iron - Silver - Sheffield

contact@atelierfrancoisbronze.com                                                          PRESS, RADIOS & TV

Drapeau Français Drapeau Anglais


 
« l’Adieu aux hirondelles »  ou la Vénus


Par Félix-Maurice Charpentier (1893)



 venus de charpentier travail du bronze venus de charpentier travail du bronze venus de charpentier travail du bronze



Ce monument de l’époque fin XIX est composé d’un îlot rocheux artificiel « façon rocaille » sur lequel pose une muse en bronze élégante, légère, et d’où s’échappent des groupes d’hirondelles. 

« L’Adieu aux hirondelles », fondue en 1893, fût présentée par le sculpteur Charpentier en 1894 au salon des artistes français.

Et la presse de l’époque ne tarit pas d’éloges, dont Le Figaro qui écrira : « on ne saurait rêver plus d’élégance et de légèreté. Sa grâce féminine, doublée de celle de l’oiseau, répand un charme indicible autour d’elle.»

Le maire d’Avignon, Monsieur Pourquery de Boisserin, est acquéreur prioritaire de l’œuvre pour la Cité des Papes, devant Monsieur Leygues, Ministre des beaux-arts, qui la convoitait pour Villeneuves sur Lot, sa ville natale.

 Dans la nuit du onze août 1894, date de sa livraison, elle est érigée place Carnot, pour saluer le lendemain les venues de messieurs Leygues, Barthou ministre du commerce, Guérin ministre de la justice, pour diverses inaugurations.

La présence de cette vénus à proximité de l’église saint-Pierre souleva un tollé alors que l’abbé Dumas, curé de la paroisse, brandit une pétition pour son enlèvement immédiat.

A l’office de onze heures, le sermon ne s’est pas fait attendre : « Je proteste contre l’érection d’une statue impudique, que des mains sacrilèges ont élevé la nuit dernière, au chevet de notre église… ».

La nuit suivante, une tentative de renversement échoua et elle fut travestie ; c’est ainsi que le maire décida de la déplacer au Rocher des Doms, non sans faire remarquer à l’abbé Dumas que certaines fresques des églises italiennes n’avaient rien à envier à la dite Vénus !

D'autre part : "Il faut un esprit particulier, pour voir le mal dans cette beauté ! ... "

Elle fut finalement installée le dix sept août 1894 au milieu du bassin du Jardin des Doms, au chevet de la Cathédrale des Papes : "Notre Dame des Doms".

 
FRANCOIS BRONZE
Consultation sur rendez-vous: 2, chemin de l'Épi - 84000 AVIGNON - FRANCE
Contact téléphonique : 06 51 33 44 08 - 09 81 11 12 62